Site d'évaluation et de conseils personnalisés sur vos pratiques de jeu

Attention : ces conseils n'ont pas vocation à remplacer la consultation d'un spécialiste. Cliquez ici pour connaître les organismes spécialisés.

Dialoguer pour mieux se comprendre et pour rompre l'isolement

Si le joueur n'a pas admis avoir des problèmes de jeu

Initier le dialogue est une étape délicate pour l'entourage mais nécessaire pour rompre l'isolement du joueur, qui peut ne pas avoir conscience de son problème ou craindre d'être jugé.

Avant d'engager la discussion, il peut être utile de se renseigner sur l'addiction au jeu pour mieux en comprendre les symptômes, les conséquences, et le ressenti que peut avoir le joueur. Pour cela, nous vous invitons à parcourir les pages de conseils aux joueurs de ce site ainsi que le site Joueurs Info Service.

Afin d'éviter que le joueur ne se braque, montrez-vous calme et à l'écoute et évitez de l'accuser, de le culpabiliser ou de le menacer. S'il refuse tout dialogue, mieux vaut ne pas insister et revenir vers lui plus tard. Certains moments sont plus propices que d'autres pour avoir l'attention du joueur, par exemple lorsque vous passez un moment agréable ensemble, ou lorsque le joueur vit un moment difficile avec le jeu (après avoir perdu etc.).

Afin que l'échange soit constructif, nous vous conseillons :

  • D'inviter le joueur à s'exprimer ouvertement sur la façon dont il perçoit la situation, sur ses émotions face au jeu et sur les conséquences du jeu, y compris celles dont il a pu vous cacher l'existence (dettes etc.), en vous montrant à l'écoute et en évitant de le juger
  • De vous exprimer sur vos inquiétudes, votre ressenti et sur les conséquences négatives du jeu que vous percevez, en essayant d'identifier de manière concrète les problèmes qu'engendre le jeu (exemple ci-dessous)

Exemple de bilan sur les conséquences négatives du jeu

Types de conséquences Illustrations
Difficultés financières Montant du découvert du compte commun
Diminution du temps consacré à l'entourage Absence du joueur à certains événements
Conséquences psychologiques Irritabilité, mauvaise humeur du joueur
... ...

Si le joueur semble encore avoir des difficultés à reconnaître un problème de jeu, vous pouvez gentiment l'inviter à remplir par lui-même le test d'auto-évaluation, qui lui indiquera de manière objective son niveau de risque vis-à-vis du jeu excessif.

Si le joueur a accepté le dialogue, nous vous conseillons de poursuivre la discussion en abordant les actions à mettre en place pour améliorer la situation.

Si le joueur a déjà admis avoir des problèmes de jeu

Encourager et soutenir le joueur dans sa démarche, notamment en valorisant ses efforts et ses progrès, même les plus modestes, est essentiel pour le joueur qui a manifesté sa volonté de changer.

Une fois le problème partagé, il reste important de maintenir un dialogue ouvert et honnête sur le jeu, notamment dans les moments difficiles pour le joueur (ex : gestion des pulsions de jeu) ou pour l'entourage (ex : découverte de nouvelles dettes).

De même, sans pour autant rassurer ou excuser le joueur, il est crucial de ne pas le blâmer s'il rejoue car cela pourrait le pousser au silence et le démotiver s'il est dans une démarche de changement.