Site d'évaluation et de conseils personnalisés sur vos pratiques de jeu

Attention : ces conseils n'ont pas vocation à remplacer la consultation d'un spécialiste. Cliquez ici pour connaître les organismes spécialisés.

Connaître sa relation au jeu

Pour aborder sereinement le jeu, il est important de savoir ce qu’on y cherche et ce que cela nous apporte. Pour mener cette réflexion, nous vous conseillons de remplir le tableau suivant :

Tableau sur les motivations et les conséquences du jeu (exemple)

Quels aspects positifs ? Pourquoi je joue ? Quels aspects négatifs ?
Espoir de gagner Moins de temps à consacrer à l’entourage
Amusement, recherche « d’adrénaline » Moins d’argent pour d’autres loisirs
Echappatoire à l’ennui ou aux soucis Etat de stress pendant le jeu
... ...

Après avoir rempli ce tableau, pensez-vous avoir intérêt à continuer à jouer de la même manière ? Pouvez-vous diminuer les aspects négatifs du jeu tout en gardant les aspects positifs ? Le jeu est-il la réponse la plus adaptée à vos motivations ?

Pour mieux maîtriser son jeu, il est également nécessaire de connaître le niveau de risque que l’on a vis-à-vis du jeu excessif. Pour savoir où vous en êtes, nous vous conseillons de remplir le test d’auto-évaluation.

Si vous pensez avoir un problème de jeu

Comprendre les motivations qui vous poussent à jouer de façon problématique est essentiel pour retrouver le contrôle, cela vous permettra d'aborder les causes profondes de l’excès de jeu.

Définir ses limites

Une fois que l’on connaît sa relation au jeu, il est indispensable de définir ses propres limites. Celles-ci sont spécifiques à chaque joueur, car elles dépendent de l’investissement en temps et en argent que chacun peut et veut faire dans le jeu.

Pour définir vos limites, en termes de temps et d’argent, nous vous conseillons de prendre en compte les éléments suivants :

  • Quelles sont mes contraintes et mes priorités ? Pour déterminer votre budget, vous pouvez vous aider du tableau ci-dessous. Concernant le temps à consacrer au jeu, veillez à définir des limites qui vous permettent de conserver un équilibre de vie (sommeil, vie sociale...) et à projeter l’impact à long terme du temps passé à jouer. Par exemple, jouer 2 heures par jour équivaut à passer 730 heures dans l’année à jouer.
  • Quelles sont les limites que je peux me fixer au regard de ce que le jeu m’apporte de positif et de négatif et de mon niveau de risque face au jeu excessif ? (voir plus haut "connaître sa relation au jeu") ?

Tableau sur le budget de jeu (exemple)

Budget € / semaine
Revenus ...
Charges ...
Loyer ...
Nourriture ...
Impôts ...
Personnes à charge ...
Autres loisirs ...
... ...
Montant disponible ...